Namur

Namur

cliquez sur l'image afin de contacter la personne par mail

Mireille Vergucht
Nathalie Louis
Christine Selpulchre
Christine Selpulchre
Carine Tholbecq

Mireille Vergucht

 

Certaines formations, centrées sur le développement personnel et l’affirmation de soi, me permettent d’utiliser l’autolouange. Cette pratique ouvre une fenêtre de lumière sur la bienveillance et l’auto compassion, une forme de lucidité, de lâcher prise. Elle offre une merveilleuse autorisation de se dire « en grand, en force », sans les contraintes du qu’en dira-t-on, sans l’entrave étouffante de l’égo, si prêt au ricanement et à l’autocritique. Quelle opportunité d’un espace de liberté individuelle magique.

Nathalie Louis

 

Je pratique l’Autolouange avec des demandeurs d’emploi dans le cadre de leur recherche d’un travail. Cet atelier s’intègre dans une démarche collective qui vise à renforcer l’estime de soi des participants. L’Autolouange survient à un moment où les personnes se connaissent suffisamment que pour oser partager une part de leur individualité. Véritable ferment au sein du groupe, cet atelier donne un coup de pouce pour aborder l’entretien d’embauche avec plus d’assurance.

Christine Selpulchre

 

Découverte en 2009, l'autolouange a intégré ma palette d'outils artistiques et littéraires.

  • Elle fait partie de mon "Journal Créatif" (nom déposé par Anne-Marie Jobin, art-thérapeute québécoise, qui me forme à cette méthode) dont je fais un incubateur personnel mixant journal intime, brouillon de textes et projets de dessins.
  • L'autolouange irrigue mon écriture, surtout la poésie qu'elle amplifie. Dans ce cas précis, je m'autorise à retravailler le premier jet, à en utiliser tel extrait seulement...
  • S'astreindre à écrire ou dessiner d'une main qui n'y est pas formée (pour un droitier, c'est la main gauche, et vice-versa) a pour but de laisser sortir ce qui n'ose se montrer, même politiquement incorrect: l'esprit d'autolouange peut insuffler à ce "brut de décoffrage" une beauté surprenante.
  • L'autolouange (se) dessine: mots dans ou formant dessin ou collage; (auto)portrait réalisé de façon autolouangeuse, loin des canons de beauté et des contraintes habituelles de "ressemblance physique".

En profonde remise en question personnelle, j'envisage de partager ces expériences dans le cadre d'ateliers créatifs proposés en free-lance. Quelques ballons d'essai, sans encore être 'rentables', m'encouragent dans cette voie....

Agnès Fonatine

 

"L'Autolouange est pour moi une autorité sacrée sur sa propre identité. Lasse et vide d'être définie et limitée par le lien aux autres (fille de, sœur de, épouse de, mère de, ...), elle m'a enfin permis, sans tabou, sans exhibitionnisme non plus, de me réapproprier et de proclamer la femme que je suis. Toute en image, symbole et poésie, l'Autolouange me permet de contacter toutes les facettes de mon être, toutes les couleurs de mon âme. L'écriture automatique laisse courir le fil de labyrinthes intimes que j'ose enfin fréquenter.

 

La proclamation pose cet instant si particulier de rencontre avec soi même; aucun dépôt énergétivore sur le groupe, la rencontre avec l'autre est toujours au rendez-vous, légère et chaleureuse.

 

Dans ma pratique d'enseignante, j'ai pu en mesurer la puissance et la vérité. Dans les classes, soudain, les inconscients se rejoignaient; sans préméditation, la confiance et le respect s'installaient. C'est à ce titre qu'avec un groupe d'adolescents, nous avons travaillé et présenté notre expérience en réaction aux profils figés, incontrôlables et risqués des réseaux sociaux.

 

Aujourd'hui à la retraite, je suis aussi en pause dans la pratique de l'Autolouange. J'ignore de quoi demain sera fait, sous quelle forme la pratique s'imposera peut-être de nouveau à moi. Même si l'expérience devait s'arrêter ici, j'en retire émerveillement et gratitude."

Carine Tholbecq

 

Autolouange et moi.

 

Avec l’Autolouange, j’ai l'impression d'avoir trouvé un trésor : une source vivifiante qui me remet en mon centre, met ma vie en relief et en perspective. Dans la pudeur étonnante de l'amplification, je suis rejointe et je rejoins l'autre. Quels que soient nos âges, les chemins de vie, nous nous trouvons des expériences communes. J'aime l'Autolouange pour ces rencontres où chacun est pèlerin, chacun est donc au même niveau et l'univers s'enrichit des cheminements uniques.

 

Je pratique en famille, avec mes élèves, lors d’expositions, avec un groupe de pépiteuses,…

Chaque fois, la joie de la découverte des trésors en soi et en l'autre est au rendez-vous!

 

J'ai utilisé comme supports cartes, collages, tableaux, travail de la terre.

J'imagine d'autres supports: faire du pain, planter un arbre, tresser un corbeille en osier, tisser...

Copyright @ All Rights Reserved

webdesign by C